Calif_5__

Voilà une chose intéressante qui amène toute une réflexion métaphysique : comme vous pouvez le voir sur cette photo prise sur l’Ile de Man, une California 3 a été habillée en California 2. Les caches latéraux quant à eux sont restés d’origine, ce qui n’est pas des plus heureux, avouez-le… Pourquoi le propriétaire de cette moto n'a t'il pas poussé son imitation jusqu'au bout en installant des caches latéraux de Calif 2 ??? Le résultat n’en aurait été que plus esthétique pas comme ces caches latéraux de Calif 2 qui ont été installés sur une calif 3 au look (un peu) bobber et dont le résultat n'est pas du plus bel effet (ça fait un peu rapporté non ?)…

 

C3_bobber

 

Lors de sa sortie, la California 3 avait dérangé la majorité des Guzzistes en rompant radicalement avec le style précédent : ce look devait peut-être attirer une nouvelle clientèle d’adeptes mais avait détourné le noyau dur des amateurs de Calif’. Je faisais partie de ceux-là trouvant le réservoir en forme de (grosse) virgule trop «bulbeux» sur la partie avant pour se terminer côté selle par une partie trop fine. Déséquilibre entre l’avant et l’arrière du réservoir qui était accentué par la peinture, notamment la 2 tons bordeaux et crème… Ce déséquilibre était particulièrement visible quand on regardait la moto de ¾ arrière.

 

Calif_3_001

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Harley du pauvre s’était embourgeoisée et avait perdu dans sa mutation trop radicale

un look qui était sa signature.

 

 

La selle (en fait les 2 selles puisque celle du conducteur est séparée de celle du passager) ne faisait pas non-plus l’unanimité, cela pour 2 raisons : les boutons style Louis XV (véritable réservoir à eau de pluie) et le dossier du passager remontant trop haut. Tout le monde regrettait tout simplement la selle « Calif » noire et blanche qui était la « signature » des Calif depuis plus de 15 ans. Je n’ai pas du être le seul à penser cela car les 1100 sorties en 1994 n’ont pas hérité de ce qui me dérangeait le plus. La peinture 2 tons de cette version donnait notamment un équilibre plus cohérent au réservoir et le dosseret avait été rogné. Plus récemment la Calif « Vintage » la bien nommée a retrouvé sa selle noire et blanche : 20 ans d’errements pour un juste retour aux sources ! 

...

 

Calif_1100

 

 

 

 

 

 

En 1994 la nouvelle peinture de la Calif 1100 donne un ensemble plus cohérent à la moto...

 

 

Alors pourquoi possèder une Calif 3 si je ne la trouve pas entièrement à mon goût ? En fait, je n’avais pas prévu son achat, j’avais repéré chez Moto Plein Phare à Angers (l’ancien magasin) une Calif 2 blanche que je pouvais me permettre d’acheter en vendant une Kawasaki KR1 que j’avais gagnée au concours annuel de Moto Journal en 1989. Moto Plein Phare m’avait alors proposé de mettre cette moto en dépôt-vente mais, ayant repéré dans leurs locaux la Guzzi blanche, j’avais envisagé avec eux un échange éventuel, avec soulte, de la Kawasaki. Malheureusement, le jour où j’étais décidé à finaliser cet échange, la Calif 2 s’était envolée, un autre amateur avait été plus rapide que moi… A sa place trônait une Calif 3 bordeaux et crème presque neuve. Je pris cette fois-ci ma décision en 10 mn et c’est elle qui devint finalement « ma » California. Le prix demandé m’avait semblé correct : 30 % de moins que le neuf avec seulement 13000 Km et l’option jantes rayons. D’après Moto Plein Phare le proprio avait eu un accident de voiture avec du « sang dans l’alcool » et devait vendre cette moto pour payer les dégâts. Fan d’italiennes, il avait aussi une Laverda. Cette Calif est toujours en ma possession depuis février 1990 et m’a toujours donné entière satisfaction… Depuis, j’ai adapté son esthétique à mon goût en corrigeant notamment ce que j’ai décrié plus haut… Mais ça sera le sujet d’un autre article.

 

Revenir au Blog complet, cliquez ici : Guzz 'n Roll